Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 18:19

Une fois n'est pas coutume, nous recevons un témoignage démontrant que certains cabinets se comportent encore bien envers leur collaboratrice enceinte.

J'entends déjà certaines voix parisiennes soulever l'argument du cabinet de province. Mais, même à Paris, j'ai entendu et vu, des cabinets family friendly!

"J'ai découvert votre site pendant ma grossesse et je dois dire qu'il a clarifié certains des points qui m'interrogeaient et m’a beaucoup aidé.

Par contre je souhaite vous apporter mon témoignage pour montrer qu'une grossesse et un congé maternité peuvent bien se passer dans certains cabinets !

J'exerce dans un barreau de province comprenant environ 300 avocats. Je suis collaboratrice libérale au sein du même cabinet depuis ma prestation de serment en décembre 2010 et tout s'est toujours très bien passé avec les deux associés. J'avais un peu d'appréhension avant de leur annoncer ma grossesse, mais ils l'ont très bien pris et m’ont félicitée. J'ai pu faire tous mes examens médicaux sans aucune difficulté, mais je faisais tout de même en sorte de placer le maximum de RDV entre 12 et 14h ou après 18h. Ma grossesse s’est déroulée sans encombre et j’ai assuré des audiences jusqu’au bout.

Les associés ont néanmoins fait en sorte de réduire mes audiences et mes déplacements dans les derniers mois sans même que je le demande. Je me suis arrêtée 3 semaines avant le terme prévu et ma fille est arrivée avec un peu d’avance, à peine 10 jours après mon arrêt.

L’ensemble des membres du cabinet m’a félicité et offert des cadeaux, les associés compris.

Pendant mon congé je suis venue régulièrement au cabinet pour leur montrer mon enfant et faire quelques démarches administratives (reverser au cabinet mes indemnités RSI, ma compta, payer mes charges…) Je n’ai eu aucune réflexion sur mon absence ou sa durée. J’avais fait en sorte de partir en ayant bouclé le maximum de dossiers et j’avais fait le point avec chaque associé. J’ai continué à trier mes mails et je leur répercutais ceux concernant les dossiers du cabinet. Pour mes propres dossiers, un des collaborateurs a pris mes audiences et je les ai traité à distance avec l’aide de la secrétaire qui me gérait mon courrier.

A mon retour tout s’est bien passé et ils ne m’avaient pas préparé une montagne de dossiers sur mon bureau ! J’ai repris le rythme sans problème mais j’ai modifié mes horaires. Je viens un peu plus tôt pour partir à 18h15 chercher ma fille à la crèche. J’assure néanmoins les audiences qui peuvent durer en m’arrangeant avec le papa (j’ai la chance de ne pas être dans un cabinet pénaliste, donc le planning est connu relativement à l’avance). Pour l’instant je n’ai eu aucune réflexion particulière. Je n’ai pas l’impression que ma relation avec les associés ou les autres membres du cabinet ait changée et j’en suis ravie. Pour preuve que cela s’est bien passé : ma rétrocession a été augmentée pendant mon congé sans que je le sollicite. C’est vraiment très agréable de pouvoir mener de front et dans de bonnes conditions mon activité professionnelle et ma vie de famille. J’espère que le jour où mon mari et moi déciderons de faire le deuxième cela se passera aussi bien.

J’espère que ce témoignage pourra rassurer nos consœurs, il est possible dans certains cabinets de trouver un réel équilibre satisfaisant pour tout le monde."

Partager cet article

Repost 0
Published by Moms à la Barre